EXPLOITATION FAMILIALE DEPUIS 1855

notre savoir-faire

Le travail de la vigne

Le développement de la vigne au cours de l’année est rythmé par l’apparition de stades clés. Leur suivi précis est indispensable pour une gestion technique performante.

Il permet de connaitre la précocité relative de chaque parcelle, de déterminer et de positionner avec précision des opérations manuelles ou mécaniques nécessaires à mettre en place.

Les saisons de la vigne

Tableau présentant les travaux de la vigne en fonction des saisons
La taille : de décembre à février
Elle s’effectue en fonction de plusieurs facteurs; l’exposition des vignes, leur résistance au gel, leur âge, le cépage, la vigueur, les objectifs de production.

La taille en Guyot Simple est celle retenue à Château Penin, c’est-à-dire un Courson d’un côté et un rameau avec 5 boutons de l’autre. Le courson de l’année doit être choisi avec grande précaution car c’est à partir de lui que le rameau de la prochaine année sera sélectionné.

Pour améliorer les conditions de travail et éviter les troubles musculosquelettiques, les sécateurs fonctionnent sur batterie électriques. Ils viennent diminuer la pénibilité du geste. De plus les pieds de vignes sont installés à 60 cm de hauteur pour une meilleure posture de travail.
La tombée des bois : de janvier à février
Suite logique après la taille, la tombée des bois, communément appelée dans la région « tirage des bois », consiste à retirer du cep tous les sarments qui ont été coupés.

A Château Penin nous avons choisi de déposer les sarments sur le sol au milieu du rang de vigne et de les broyer sur place.

Cette méthode respectueuse de l’environnement présente un grand intérêt agronomique car les bois de la vigne restituent au sol tous les éléments organiques et minéraux qu’ils contiennent.
Le carrassonage ou sécaillage : de février à mars
Consiste à entretenir les installations de palissage de la vigne.

Retendre ou changer les fils de fer qui supportent la végétation, vérifier l’état des piquets et les remplacer si nécessaire afin que la vigne soit bien maintenue lorsque la végétation est à son apogée.
Travail des sols : Mars à juillet et octobre
Scarification du sol pour aérer et faciliter la vie microbienne et/ou labours pour détruire les mauvaises herbes concurrentes de la vigne.
La tonte : mars/avril – juin/ juillet
La présence d’herbe dans les rangs est opportune. Les objectifs sont multiples ; assurer une portance suffisante pour le passage du tracteur, limiter l’érosion des sols, le ruissèlement et le lessivage, concurrencer la vigne pour réguler la vigueur et l’état sanitaire.

A Château Penin cette méthode de conservation des sols, pratiquée depuis 1995 a permis, de retrouver un fonctionnement optimal de la vie microbienne des sols.
Le pliage : de février à mars
Une fois la taille de la vigne terminée, on effectue le pliage. Le bois de taille laissé sur le pied de vigne est couché et attaché au fil de fer porteur. Les futures grappes de raisins seront ainsi sur le même plan, bien séparées les unes des autres permettant une meilleure maturité et une facilité de récolte.

A Château Penin nous avons mécanisé ce travail manuel douloureux pour les doigts grâce à une attacheuse électrique qui fonctionne sur batterie. L’attache utilisée est biodégradable.
Le débourrement : avril
Avec le printemps c'est le début du cycle végétatif de la vigne.

Le débourrement : c'est le moment où la sève produit une pression si forte sous les bourgeons, que ceux-ci éclatent, se développent et s'ouvrent. Il marque la fin de la période de dormance hivernale, c'est la saison qui démarre.

Pour nous c’est une période de grande incertitude car même si les journées sont chaudes et ensoleillées, les matinées peuvent être très froides et des gelées matinales peuvent anéantir toute une récolte.
La plantation de la vigne : mois de mai
Avant d’être un pied de vigne qui produit des fruits, il lui faut trois ans pour ancrer ses racines solidement dans le sol. Trois années au cours desquelles l’homme va intervenir pour préparer son installation :

Réaliser un défonçage : il faut labourer en profondeur (50 cm) pour ameublir le sol avant de planter le plant de vigne.
Apporter des éléments minéraux pour enrichir le sol. A château Penin ce sont des amendements organiques que l’on va épandre.
Palisser : C'est un système de piquets et fils de fer entre lesquels les plants de vigne vont pousser. On l’installe généralement un an après la plantation, avant la pousse de l’année suivante. La vigne est une liane; sans palissage, elle ramperait sur le sol.
L’épamprage : avril à mai
Il s’agit d’éviter la prolifération de jeunes branches qui ont poussé naturellement sur le tronc ou le bas des ceps.

Ces rameaux sont supprimés car ils sont infertiles ou peu fructifères et leur maintien viendrait puiser la nourriture nécessaire au bon développement de la plante. Les pousses sont également sélectionnées par éclaircissage pour une meilleure maîtrise de la production et une aération des futurs raisins.
Le levage : mai à juin
Le levage consiste à passer manuellement dans chaque rang de vigne et à glisser les rameaux à l’intérieur de fils de fer appelés leveuses pour assurer un port vertical des branches.

Nous avons pris l’option lors de l’installation de la vigne de réaliser deux hauteurs de palissage, afin d’augmenter la surface foliaire source d’alimentation du raisin par la photosynthèse.
La floraison : début juin
Elle correspond à l’apparition de fleurs sur la grappe. Ces inflorescences formeront les prochaines grappes. La floraison dure entre 7 et 15 jours selon le cépage et la climatologie. La vigne est très sensible aux changements climatiques quand elle est en fleur.

Le froid et la pluie nuisent à la fécondation et empêchent la formation des raisins. Jusqu’à 80 % de la récolte peut disparaitre, cela s'appelle la coulure.
Le rognage ou écimage : de juin à août
Cette opération est mécanisée. Elle fait directement suite aux travaux de levage et se poursuit quasiment jusqu’aux vendanges. Les repousses de végétation sont maintenues à l’intérieur du palissage par ce travail régulier de coupe.

Ainsi, les grappes ne sont pas étouffées et peuvent bénéficier d’un bon ensoleillement primordial pour une belle maturité.
La véraison : mois d’août
Stade de maturation du raisin au cours duquel les raisins rouges commencent à se pigmenter et les raisins blancs à s'attendrir et à devenir translucides. Pendant cette phase, la couleur s’affirme et la quantité d’acide diminue, tandis que celle de sucre augmente.

De plus, de nouveaux composés phénoliques s’élaborent, en particuliers les tanins, les matières colorantes et aromatiques. On compte en moyenne 45 jours entre la mi-véraison et le début des vendanges.
L’effeuillage : mois de juillet
A Château Penin l’effeuillage est réalisé de manière mécanique et ciblé. Cela consiste à enlever des feuilles de la zone fructifère du côté du Levant. Le soleil du matin est moins fort, il ne risque pas de bruler les grappes et il sèche l’humidité de la nuit source de développement de la pourriture.

Ce travail améliore aussi la synthèse des polyphénols
(tannins, anthocyanes) sur les raisins rouges, augmente les notes fruitées et diminue les arômes végétaux.
Vendange en vert ou éclaircissage : mois de juillet
Cette opération consiste à délester la vigne de grappes encore vertes pour faciliter la maturation des grappes restantes afin de diminuer le rendement d’une récolte s’annonçant abondante.

On coupe manuellement les grappes du second niveau, pour favoriser la croissance des autres, en gardant celles de la base qui sont les mieux alimentées.
Précédent
Suivant